…UN AUTRE MOIS… (n°124-125) / Éric Suchère. 2008

N°124 (janvier 2008)
Regarde

Regarde : le soleil arrive, beau. Prends le bus jusqu’à. Regarde : les mouettes. Prends une rue jusqu’à. Regarde : pas grand monde dans les rues, une femme à une terrasse qui lit un livre d’Hemingway, la moutarde qui coule sur les doigts. Change de place. Regarde : deux femmes à côté, parlent très fort, s’en vont, une femme arrive avec son enfant et pousse, au bout d’un long manche, un chariot en plastique très bas. Fume une cigarette sur le trottoir, une cigarette sur le trottoir. Regarde : une femme arrive et discute avec l’homme qui mange. Tente de prendre des photographies de la ville, visite. Regarde : un magasin de souvenirs. Attends. Regarde : une jeune femme et sa mère se tiennent à côté, la jeune femme à la dérobée de temps à autre, un vieux monsieur vient se mettre juste devant, deux femmes. Marche dans les rues calmes. Regarde : le panorama large, dégagé, les couleurs saturées. Ralentis. Regarde : deux femmes élégantes portent des boîtes de pizza. Fume une cigarette devant une librairie. Regarde : des camions stationnent sur le trottoir pour un tournage de film, deux hommes se tiennent à un feu rouge. Traverse, repasse devant les camions, attends, fume. Regarde : assis sur le trottoir, un jeune garçon efféminé aux cheveux bleus mange une sucette. Rentre dans le bâtiment. Regarde : une femme semble regarder avec appréhension. Attends. Regarde : des gens entrent en faisant un petit signe de tête, une femme blonde avec un grand décolleté, quelques femmes disséminées dans la salle, un transsexuel assis à côté. Rentre. Regarde : une femme habillée en majorette se tient à l’arrêt de bus. Mange en regardant le plan d’une ville. Regarde : une femme téléphone en parlant fort, semble regarder avec appréhension. Passe à côté d’un décolleté dorsal sur talon. Regarde.

N°125 (février 2008)
La fin de toutes descriptions

Regardais les palmiers immenses dans la lumière du soir était toute la félicité, passe à : deux jeunes gens se roulent des pelles ; elle tient un gobelet, lui en baggy : discordance entre gestes faits, vêtements et accessoires qu’ils portent à : homme à bicyclette avance lent, se tient à mon niveau, regarde fixement, devance légèrement, regarde longuement dans son rétroviseur à : femme mince, sarouel, large décolleté de poitrine ferme opulente, boit une décoction verdâtre, lit des pages choisies du Mahatma Gandhi à : homme se met face, me parle, demande l’heure, si je suis d’ici, si j’aime l’herbe ou l’alcool, coupe court à : gardien qui n’en n’a pas vraiment l’air, s’approche du café que j’ai abandonné sur rebord du muret à : jeune homme obèse dans fauteuil roulant, tente de pénétrer dans l’ascenseur, voit que regarde, me regarde violent à : jeune garçon dans un musée, guide audio pleine puissance, cure son nez, qu’une petite fille regarde écœurée à : serveur regarde ostensible le cul de la cliente avant moi ; lui souris de connivence bêtement à : homme fait signe à trois autres, lui répondent par signes sans même s’arrêter à : homme vient me parler, suspecte quelque chose dans les retards du métro à : femme décharnée marche lente à, sur ses fesses, des taches de café ou de graisse à : homme, dans des toilettes, en train de chier manifeste son plaisir bruyamment à : je danse en marchant, m’arrête aux regards d’enfants assis sur un perron à : deux femmes, cinquante ans, parlent fort de Pollock, des musées new-yorkais à : je passe devant une voiture de flics, essaie de ne pas attirer l’attention à : homme en sueur dans bus feuillette une revue d’annonces de cul à : clochard me demande de vendre ma montre à autre puis s’en va à : homme, devant magasin, me fixe ; marche en faisant comme si à : homme se met derrière moi et me souffle fort dans le cou à : homme âgé arrose des plantes en plein soleil à : trois obèses mangent salement des céréales à : regardais les palmiers au loin dans la brume de pollution de la banlieue était toute la félicité.

* * * Continue reading “…UN AUTRE MOIS… (n°124-125) / Éric Suchère. 2008”

*WORDS* / Edward Ruscha, Titles. 1959-1972

                               

* WORDS *
Edward Ruscha
(Titles, 1959-1972)

                                            

§ 1959

  Edward Ruscha
  Dublin

                                      

§ 1960

  Dublin
  Vicksburg
  Sweetwater
  items

                                                    

§ 1961

  Metropolitain
  hotel
  boss
  ace
  Etoile
  España
  comics
  paramount
  boulangerie
  par avion
  calce
  Anna
  Annie
  bad news
  Maja

Continue reading “*WORDS* / Edward Ruscha, Titles. 1959-1972”

da LYRIC POETRY AFTER AUSCHWITZ / Kent Johnson. 2005. I

Lyric poetry after Auschwitz, or: “Get the hook back on” / Kent Johnson

“…[T]he guard force should be actively engaged in setting the conditions for successful exploitation of the internees… by MI (Military Intelligence).”
-Maj. General Geoffrey Miller, Commanding officer of U.S. detention centers in Iraq, in internal policy recommendation report, August, 2003.

WHAT’S UP, RAMAL, I’m an American boy, a father, two children, graduate of Whitman High, where I was a member of the Science Club and Student Council, then I got to be the youngest elected officer ever in the history of my town’s Rotary Chapter, I’m in charge of fund-raising, which hasn’t been easy the past few years, what with the economy and all, but we’re hanging in there. I hope you won’t take this the wrong way, because I don’t want to assault your sensibilities, or anything like that, but I want to be up front with you because I believe that honesty is the best policy: So, I’m going to put a pointed plastic hood on your black and blue head, and then I’m going to stand your caped body on a milk box, with live wires taped to your outstretched hands, and then I’m going to count to ten, you witch-like Arab freak, and maybe I’ll flip the switch and maybe not, it all kind of depends. By the time you get to MI, you’ll be softened up, and you’ll tell us where the terrorists are. Continue reading “da LYRIC POETRY AFTER AUSCHWITZ / Kent Johnson. 2005. I”